Fête de la Toussaint catholique : signification du 1er novembre

Que fête-t-on à la Toussaint ? Comme son nom l’indique, la Toussaint est la fête de tous les Saints. La Toussaint est une fête catholique en l’honneur de tous les saints du Panthéon catholique : il ne s’agit pas d’une fête chrétienne, car les protestants n’ont pas de vénération particulière pour les saints. Le 1er novembre de chaque année, l’Eglise catholique honore l’ensemble de ses fidèles et célèbre l’immensité de sa communauté. Souvent confondue avec la fête des morts, qui a réalité lieu le lendemain soit le 2 novembre, la Toussaint est une fête joyeuse où l’on communie les saints connus ou inconnus, autrement dit tous ceux qui, vivants ou morts, sont réunis autour de leur foi en le Christ. Le jour de la Toussaint se prête à la lecture de l’évangile des Béatitudes.

Toussaint catholique et Fête des morts : une confusion fréquente

Les catholiques non pratiquants ou récemment convertis ont facilement tendance à faire cette confusion entre fête de la Toussaint et fête des morts. Ce n’est pourtant pas le 1er novembre que les chrétiens fleurissent les tombes de leurs défunts, mais au lendemain de la Toussaint.

Le 2 novembre est en effet un jour de commémoration des proches défunts : famille, amis, et toute les personnes ayant croisé notre chemin et marqué notre existence. Tous les chrétiens sont invités à prier pour les morts. Dans leurs prières, les vivants peuvent également demander aux morts de prier pour eux pour les accompagner dans leurs difficultés. Prier les défunts est une tradition très ancienne, témoignage de la foi dans la résurrection et la vie éternelle.

La Toussaint, fête de tous les Saints

La Toussaint fait honneur à tous les saints. Un certain nombre d’entre eux sont officiellement reconnus suite à une procédure de canonisation. Si ces saints font figure de modèles auprès de la communauté catholique, l’Eglise a conscience que beaucoup d’autres sont fidèles aux règles de l’Evangile et vivent au service de Dieu pour répandre le Bien. La Toussaint vise donc à célébrer tous les saints, connus ou inconnus, pour leur rendre hommage et les récompenser de leur vertu.

Une occasion de rappeler que chacun est appelé à la sainteté, quel que soit son chemin, et que celle-ci n’est donc pas réservée à une élite. Elle concerne, à l’inverse, tous ceux qui répondront à la faveur divine en accomplissant un certain nombre d’actes, en particulier des actes de purification. L’impératif « Soyez saints comme je suis saint !» du livre du Lévitique vise en effet en premier lieu la sainteté rituelle, qui créée des devoirs auprès du peuple. La sainteté morale prend néanmoins également une grande importance. La canonisation de personnes très différentes telles que Edith Stein ou Padre Pio témoigne de l’importance du don de soi et du cheminement spirituel pour témoigner de son amour à Dieu.

La litanie des Saints

Chanter la litanie des saints est une tradition lors de la fête de la Toussaint. La litanie des saints ne prend pas la forme d’une prière aux saints, mais d’une demande d’intercession auprès de Dieu, car les saints patrons sont en position d’intercéder pour nous auprès du Christ. Plusieurs saints patrons sont connus du grand public :

  • St patron des voyageurs : St Christophe
  • St patron des banquiers : St Matthieu
  • St patron des travailleurs : St Joseph
  • St patron des vignerons : St Vincent
  • St patron des amoureux : St Valentin

La Toussaint catholique est donc une occasion de témoigner sa foi et son amour à Dieu par l’intermédiaire des saints, avant de se recueillir sur la tombe de ses défunts. Au lendemain de la fête des saints, la commémoration des morts permet de prier en évoquant les âmes du purgatoire et d’améliorer la condition des morts s’ils sont encore au stade de purification. Un prolongement naturel de la communion des saints, qui invite aux rituels de purification pour trouver le chemin de la sainteté.